Beaufort, Briançon.

Avec détour par le Col du Petit Saint Bernard et le Lac du Mont Cenis.

280 km, 10 heures maximum.

Très très grosse journée... levez-vous à 7 heures !

A l'attaque du col du Cormet de Roselend, puis descente sur Bourg-Saint-Maurice.

Là, surprise : un village en ruine nommé Bonneval Les Bains. Son histoire est confuse: c'est une station thermale qui a été construite à la fin des années 30 et qui n'a jamais été terminée pour cause de guerre. Tout est resté en plan, la piscine, le toboggan, les douches... le temps semble s'y être arrêté ! En 2016, la piscine a été sécurisée pour devenir la zône de captage d'une eau minérale.

Route des Grandes Alpes Bonneval les Bains

Vous arrivez dans la vallée de la Tarentaise. L'hivers, c'est une vallée "cul de sac" : à l'inverse de la Maurienne ou de la vallée de Chamonix, il n'y a pas de tunnel vers l'Italie. Elle est donc entièrement dédiée au ski. Bourg-Saint-Maurice représente la fin de la Tarentaise. C'est une sorte de gros "hub", carrefour entre les plus belles stations: La Plagne, Tignes, Val-d'Isère, Les Arcs.

Route des Grandes Alpes Tarentaise

Après Bourg-Saint-Maurice, tournez à gauche pour faire un aller-retour au col du Petit Saint Bernard.

Le "village" avant la frontière Italienne s'appelle Lancebranlette...ça vaut une photo:

Route des Grandes Alpes Lancebranlette

Route des Grandes Alpes Tignes

Puis vous attaquez le col de l'Iseran: le paysage y est pelé pour cause de très haute altitude (2770m).

De l'autre côté de l'Iseran, à Bonneval sur Arc, nous vous conseillons de déjeuner au restaurant "le vieux pont" (04 79 05 94 07, maintes fois recommandé par le Routard).

(En cas de fermeture de l'Iseran : L'Iseran est le col des Grandes Alpes qui ouvre le plus tard. Si il est fermé, descendez la Tarentaise (en direction d'Albertville) jusqu'à Notre-Dame-de-Briançon puis, empruntez le col de la Madeleine. Vous vous retrouvez en Maurienne).

Continuez la route des Grandes Alpes. Je vous conseille, à Lanslevillard de faire un aller-retour au lac du Mont Cenis:

Route des Grandes Alpes Mont Cenis

De Modane, et pour les plus courageux, vous n'êtes pas très loin des célèbres "Lacets de Montvernier" (pour aller à Montvernier continuez jusqu'à Saint Jean de Maurienne).

Vous quitez la Maurienne à Saint-Michel.

Retour aux choses sérieuses avec le col du Télégraphe puis le Galibier (2677m) et le Lautaret. Ce dernier est un des rares cols des Grandes Alpes à être ouvert toute l'année (c'est l'axe Grenoble / Briançon).

Vous êtes au guidon pour la montée du Galibier depuis Modane :

Route des Grandes Alpes

Vue du haut du Galibier:

Vous êtes au guidon pour la descente du Galibier au Lautaret :

Petite série de vues sur les virages du Galibier (cliquez pour agrandir):

Route des Grandes Alpes GalibierRoute des Grandes Alpes GalibierRoute des Grandes Alpes GalibierRoute des Grandes Alpes Galibier

La Chapelle du Lautaret a été construite en mémoire de 17 maquisards fusillés par les Allemands en 1944.

Depuis le Lautaret la vue est belle sur le Glacier de la Meije:

Un peu hors sujet, une vue dynamique de la Voie Lactée que nous avons prise pas loin du Galibier (lac du Goléon) :

BONUS 2017 !!!! (rajoute 1h30)

Normalement, depuis le Lautaret, vous continuez la route des Grandes Alpes jusqu'à Briançon. Mais depuis le Lautaret, vous pouvez aussi vous rendre à Grenoble par la vallée de l'Oisans. Cette route est indiquée comme "fermée". Elle est coupée car le Tunnel du Chambon a été emporté par un glissement de terrain. Néanmoins il a été construit une "route de secours" en aval du village de La Grave. Je vous conseille d'y faire un aller et retour. Malgrès les avertissements sur sa fermeture, elle est souvent ouverte et vaut le détour.

Du Lautaret à Briançon, la route est très roulante, très chargée et très surveillée, faites attention !

Vous êtes au guidon pour la descente du Lautaret vers Briançon (la vidéo a été prise un jour ou l'accès Grenoble / Lautaret était fermé, ce qui explique la fluidité du trafic ...) :

Pour la nuit à Briançon, 2 solutions :

L'hôtel "Mont Brison", pas fantastique mais pratique, (situé dans la ville basse). Il y a le wifi (quand il fonctionne) et un garage moto (3 Avenue du Général de Gaulle, 04 92 21 14 55).

Sinon, pour les aventuriers, il y a la Pension des Remparts (juste pour dormir). Ici, salles de bains et wc communs. Si le coté un peu "roots" ne vous effraie pas, je vous encourage vraiment à y aller. Blottie dans la ville fortifiée, tenue par deux "anciens" tranquilles, elle est très typique et ne survivra certainement pas à la mise au normes :-( 14 Avenue Vauban, 04 92 21 08 73 ). Vous pouvez rentrer les motos dans les remparts (porte Dauphine) et les laisser sur la "placette" devant l'hôtel.

Après avoir cherché longtemps un restaurant sympa à Briançon ( entre les restos un peu tristes de la ville basse et les attrape-touristes de la Ville Haute ), nous avons trouvé une véritable perle, située dans la ville fortifiée :

Le Rustique : 04 92 21 00 10. Rue du Pont d'Asfeld. Digestif offert si vous venez de notre part (motofree). Tenu par Jean-Luc et Claudine qui roulent en side sur un gold 6 cylindres. Eminents spécialistes de la fondue (vu à la télé ...) c'est un couple très gentil, intarissable sur la cuisine, le side et la région. D'ailleurs si vous passez par Briançon les 30 juin ou 1er juillet, Jean-Luc s'occupe de la fête médiévale de la ville, c'est l'occasion de voir un pilote de side déguisé en Godefroy le Hardi...

_________________________________________

Si vous avez encore envie de rouler 2 heures, je vous emmène au :

Pré de Madame Carle.

Il s'agit d'un cirque grandiose, une vue panoramique sur le massif des Ecrins et le glacier de Séguret Foran :

___________________________________________________________________________

N'hésitez pas à rajouter un jour en Oisans pour explorer :

Les 4 routes du vertige

Au programme : vous sortez de la route des Grandes Alpes au niveau du col du Lautaret pour aller en direction de Grenoble. Vous posez vos affaires dans un Hotel de Bourg d'Oisans. Ce même jour, sans bagages, vous faites un aller et retour à Villard-Notre-Dame (route du vertige n°1 sur la carte) et un aller et retour à Oulles (route n°2 sur la carte). Passez la nuit à Bourg d'Oisans. Le lendemain matin, vous partez en direction d'Allemont, puis Villard Recula d'où vous faites la route n°3 vers Huez.(route de la Confession). Vous descendez à La Garde où vous tournez à gauche (il n'y a pas de direction) pour prendre la route de la Roche (n°4 sur la carte). Vous repartez sur la route des Grandes Alpes par le Chambon.

Plus en détail :

1 : la route de Villard-Notre-Dame. (lieu ou se trouve une ancienne mine d'or ...)

__________________________________

2 : La route d'Oulles : Le village d'Oulles compte 5 habitants. Il est tellement pentu que le maire dit qu'ils sont obligés de ferrer les poules, ils jouent à la pétanque avec des boules carrées ...

_________________________________

3 : La route de la Confession (ou pas de la Confession) : Elle porte ce nom car les anciens se confessaient avant de l'emprunter, tant son tracé est dangereux.

_______________________________

4 : La route de la Roche : la plus vertigineuse de toutes ...

Pour plus de détails sur l'histoire des routes du vertige de l'Oisans, je vous conseille l'excellent blog de Jean-Louis (de la terre à la lune en moto).

_________________________________________________________________________________________________

<= Jour précédent

Jour suivant =>