Les balades  => Le week-end des arsouilleurs dans les Grandes Alpes.

 

Après vous avoir décrit des week-ends "spécial duo" pour balades tranquilles, nous vous proposons ici l'itinéraire dans les Grandes Alpes dont les routes sont le plus "roulantes"; bonne visibilité, bon revètement et pas de successions d'épingles en 1ère. Idéal pour ceux qui veulent "enrouler" dans un paysage grandiose.

 

Je ne vous incite pas à rouler trop vite tout de même. Gardez à l'esprit que les routes de haute montagne sont difficiles d'accès pour les secours. Elles sont souvent piègeuses (coulées de boue/gravier, camping-car, cyclistes, autochtones en mode "Sebastien Loeb"), méfiez-vous particulièrement des virages aveugles.

 

Il est également impératif d'avoir une bonne météo et une moto ok en pneus et en freins. Bien sûr, en dehors de la période "fin mai / fin septembre" renseignez-vous sur l'ouverture des cols.

 

Voila, ça... c'est dit, alors, accrochez-vous bien: en résumé et sur l'exemple d'un week-end, voilà le progamme:

Vous devez arriver le vendredi soir à Briançon, le samedi vous vous ferez le col de l'Izoar, les montées de Ceillac et de Risoul, les cols de Vars et de La Bonette puis la monté d'Isola 2000 où vous dormirez. Pour le dimanche, vous avez 2 possibilités: soit vous faites la route du samedi à l'envers (je le conseille aux arsouilleurs car ces routes sont vraiment excellentes) soit, et c'est plus tourisitique, vous rejoignez Menton par les Col Saint Martin et du Turini (ça sonne bien mais c'est moins fun...), vous serez à Menton dans le courant de l'après-midi du dimanche, vous pourrez rentrer chez vous par l'autoroute.

 

 

Voyons donc les détails de cette balade:

Vous devez être à Briançon ("A", sur la carte) le vendredi soir car la balade commence très tôt le samedi. Nous vous y conseillons l'hôtel Mont Brison (04 92 21 14 55) qui est sympa, pas trop cher et qui a un garage à motos et le wifi.

 

Le Samedi Matin, soyez sur les motos à 7h30 car une grosse journée vous attend. On commence par le génial col de l'Izoar (B). Le fait de partir très tôt nous évite d'embêter trop de cyclistes.

 

                                                                    (Col de l'Izoar..... c'est pas beau, ça ?!)

 

 

De l'autre côté de l'Izoar, avant d'arriver à Guillestre, au niveau de Maison du Roi (C), tournez à gauche pour faire un aller et retour à Ceillac (D), route géniale.

Nous, en général, on se boit un petit café à Ceillac (il y a un bar/resto amusant pleins de Musiciens (!): le Farnien Thé).

Arrivés à Guillestre (E), vous allez faire un aller et retour dans la station de Risoul (F) dont la route a été pour moi une vérritable révélation (elle a eu raison des freins avant de ma kawa, 12 pistons quand même...). La station de Risoul est un cul de sac (les cartes Michelin annoncent une route entre Risoul et Vars, mais elle n'est pas carrossable...). De retour à Guillestre on attaque le col de Vars, la route est très belle (mon pote Pierre la met sur le podium, c'est dire) mais assez fréquentée. On s'arrête à Vars (G) dans un des nombreux restaurants.

 

 

L'après midi nous emmène à Jausiers (H) (de l'autre côté du col de Vars) où on tourne à Gauche pour attaquer le... le ... le COL de la BONETTE (I)  AAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! qui est pour tous ceux qui l'ont emprunté, la plus belle route à motards. Elle nous envoie, nous balance à 2804 m d'altitude (c'est la route la plus haute d'Europe) sur un véritable billard.

 

 

 

Nous, on se repose dans la descente de la Bonette: on la fait en roue libre, moteur coupé (gardez le ralenti si vous avez un ABS) pour ne pas effrayer les marmottes, il y en a partout !

  En bas,en arrivant dans St Etienne de Tinée (J), il y a un restaurant avec une grande terrasse. Les desserts y sont excellents n'hésitez pas à y faire un 4 heures...

On continue en descendant la Tinée, grandes courbes, belles lignes droites ... surveillées. On finit la journée en montant à Isola 2000 (L) , cerise sur le gâteau.

Il y a beaucoup d'hôtels à Isola 2000: réservez une demi-pension avec ou sans garage (là-haut ça ne "craint" pas).

Vous allez bien dormir...

 

Le dimanche matin, vous avez donc deux possibilités, soit vous descendez à Menton (P) (ou vous pourrez prendre l'autoroute pour rentrer chez vous) par le col St Martin (M) et le Turini (O), Itinéraire touristique mais très chargé et très sinueux, pas très intéressant.

 

 

Soit, et c'est mon conseil, vous remontez à Briançon en reprenant les routes de la veille, (évitez bien sûr de remonter à Ceillac et Risoul si vous êtes pressés),

De plus, en remontant sur vos pas vers Briançon, vous verrez, vous ne reconnaîtrez pas les routes que vous avez faites la veille dans l'autre sens (ça le fait à tout le monde!).

 

N'oubliez pas que je vous ai concocté une version imprimable "à emporter..." de cet itinéraire.

J'espère que la balade vous a plu, n'hésitez pas à me faire part de vos commentaires...

                                                                                 Vincent